Poivron

Poivron

 

Rien ne se perd, tout se transforme !

  • Un reste de poivron traîne dans le frigo et vous n’êtes pas certain de le consommer à temps ? Coupez-le en lanières et congelez-le pour votre prochaine pizza !

  • Vous n’utilisez qu’un demi poivron ? Conservez la tige et les pépins sur la moitié qui reste afin de limiter le contact avec l’oxygène qui accélère la détérioration des aliments.

  • Vous avez des poivrons abîmés ? Transformez-les en crème de poivrons rouges ou verts!

 

Pour une conservation optimale

  • Les poivrons se conservent environ une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur, dans un sac perforé de préférence. Lavez les seulement au moment de les apprêter. Pour une conservation plus longue, on peut les mariner ou les sécher.

  • Ayez le réflexe conserve, les poivrons s’y prêtent très bien.

 

Congeler afin d’éviter les pertes

  • Les poivrons se congèlent bien. Il suffit de les laver, les couper et les congeler d’abord sur une plaque avant de les placer dans un contenant hermétique. Bien que cette méthode les amollisse, ils conservent tout leur goût et demeurent idéaux pour la cuisson. Afin qu’ils gardent toute leur saveur, il vaut mieux les cuire sans les décongeler.

  • Il n’est pas nécessaire de les blanchir avant congélation. Toutefois, cela permettrait, selon certains, de mieux conserver leur vitamine C : le blanchiment neutraliserait les enzymes qui causent l’oxydation de la vitamine C.

 

Pense-bête pour un choix éclairé

  • La meilleure période de consommation du poivron s’étend de juillet à octobre.

  • Le poivron doit être ferme, luisant, lisse et charnu. Sa couleur doit être vive et homogène, sans présence de taches pour une plus longue conservation.

  • Il existe plusieurs variétés de poivrons. Parmi eux, on trouve les poivrons verts récoltés avant leur pleine maturité, qui laissés sur le plant, deviendront jaunes puis rouges. Ce sont les poivrons rouges et oranges qui sont les plus sucrés, car les plus mûrs.