Pêche et nectarine

nectarine

 

Rien ne se perd, tout se transforme !

  • Les pêches au vin, vous connaissez? Dessert qui dépanne, il suffit de plonger les quartiers d’une pêche dans un petit verre de vin rouge et d’y ajouter un peu de sucre.

  • Leurs pelures, pleines d’antioxydants, gagnent à être mangées une fois lavées.

 

Pour une conservation optimale

  • En saison, elles sont souvent mûres et prêtes à être mangées dans les deux jours suivants l’achat. Si elles ont besoin de mûrir, placez-les quelques jours dans un sac de papier entrouvert. Vérifiez régulièrement leur état.

  • Évitez de garder ces fruits au réfrigérateur plus de 48h, car ils se déshydratent, la peau se fripe et la chair devient vite farineuse.

 

Congeler afin d’éviter les pertes

  • Les pêches et les nectarines se congèlent bien. Pelez-les, arrosez-les d’un peu de jus de citron et mettez-les sur une plaque au congélateur au moins une heure avant de les transférer dans un sac hermétiquement fermé. Utilisez-les pour des croustades, smoothies, gâteaux ou autres!

 

Pense-bête pour un choix éclairé

  • Au Québec, les pêches et nectarines sont à leur meilleur de fin juillet à septembre.

  • Tâtez doucement vos pêches ou vos nectarines. Si la peau se fend légèrement sous la pression de vos doigts, c’est que votre fruit est prêt à être dégusté.
  • Évitez de choisir celles qui sont empilées dans les étals, car elles auront tendance à abîmer beaucoup plus vite.

  • Si votre pêche a la peau rosée, ne pensez-pas que c’est un signe de mûrissement, car c’est sa variété qui lui donne cette jolie couleur!

No comments yet.

Laisser un commentaire