Cerise de terre

physalis

 

Rien ne se perd, tout se transforme !

  • Les cerises de terre, aussi appelées physalis ou alkékenges, sont cousines des tomates – pourquoi ne pas les déguster comme celles-ci dans des plats salés comme des salades ou des sauces ?

  • Elles peuvent prendre la même place que tout autre petit fruit dans les recettes sucrées : compote, confiture, tarte, croustade, clafoutis, pain, sorbet, crème glacée, etc.

  • Quelques cerises de terre disposées sur un gâteau constituent une jolie décoration comestible. Ouvrez délicatement leurs enveloppes pour leur donner l’apparence de fleurs. Attention cependant, les membranes ne sont pas comestibles, compostez-les!

 

Pour une conservation optimale

  • Les cerises de terre peuvent être conservées plusieurs semaines dans un endroit frais (réfrigérateur ou chambre froide) à condition que leurs enveloppes soient entières et sèches.

  • Si elles ont déjà été débarrassées de leurs enveloppes, les garder au frigo et consommer dans les 10 jours.

 

Congeler afin d’éviter les pertes

  • Étalez d’abord les fruits sur une plaque de métal, sans leurs enveloppes, et placez-les au congélateur quelques heures, pour ne pas qu’elles s’agglomèrent. Rassemblez ensuite dans un sac de congélation pour gagner de la place.

 

Pense-bête pour un choix éclairé

  • Les fines membranes enveloppant les fruits mûrs sont bien sèches et beiges (pas vertes !). Déballées, les cerises de terre varient du jaune doré à l’orangé. Elles peuvent encore mûrir à température ambiante.
No comments yet.

Laisser un commentaire