Bien ranger pour moins gaspiller

Quand le frigo déborde et qu’il faut se frayer un chemin complexe à travers le garde-manger pour attraper l’huile de sésame grillé (elle est entre la farine de pois chiches et les pennes au blé entier, voyons), les aliments se perdent, sont oubliés, achetés en double ou deviennent périmés. C’est le moment d’organiser les stocks!

Première étape : simplifier

Pour se faciliter la tâche du rangement, c’est mieux de ne pas trop s’encombrer. Plutôt que d’acheter des
aliments inhabituels pour une recette spécifique, utilisez ceux que vous avez déjà (voir notre guide de la
substitution) ou que vous réutiliserez plus facilement. Pour faire des expérimentations, on se tourne vers
les épiceries en vrac, qui permettent d’acheter en petite quantité.Prévoir des repas touski ou “vide-garde-manger” est une bonne façon de faire du vide, tout en exerçant sa créativité culinaire et en économisant une épicerie.

Bref, consommer moins, simplifier les recettes et revoir ses besoins : une bonne formule minimaliste antigaspi.

Deuxième étape : organiser le garde-manger

  • Regrouper les aliments par types : les huiles et vinaigres ensemble, les épices dans un tiroir dédié, les noix et graines ensemble. Ce sera plus facile de s’y retrouver.
  • Mieux vaut conserver les farines, riz, graines et autres aliments secs dans des contenants hermétiques plutôt que dans leurs emballages d’origine en papier. Il y a ainsi moins de risques d’attirer les nuisibles. C’est aussi plus visuellement agréable et plus aisé pour faire l’état des stocks.
  • Le tout doit être bien étiqueté, surtout si vous achetez en vrac.
  • Les oignons ne doivent pas être placés près des pommes de terre pour ne pas les faire germer.

Troisième étape : organiser le frigo

  • Placer les aliments bientôt périmés et les plats à finir devant pour les consommer en premiers.
  • Le vider régulièrement avec des repas touski – dans un frigo trop rempli, l’air circule moins bien, les aliments sont moins visibles et moins appétissants.
  • Laver régulièrement le frigo pour éviter la propagation de bactéries.
  • Emballer les aliments entamés ou les légumes coupés pour les conserver plus longtemps, dans des plats réutilisables ou avec de la pellicule alimentaire, idéalement réutilisable (beeswax).

Finalement, même si ça peut être tentant, on retient que se prendre pour une fourmi accumulatrice et faire de grosses réserves de nourriture n’est pas la meilleure option antigaspi… à moins d’être un pro du stockage et de l’organisation.

Clémence, membre du comité Sauve ta bouffe

No comments yet.

Laisser un commentaire