Vers une épicerie antigaspi!

Il vous arrive souvent de trop remplir votre panier d’épicerie ? Vous ne savez que faire de la nourriture abondante que vous ramenez chez vous, qui s’abîme après quelques jours et finit aux ordures ?

Crédit: Harnois à la carte

La nourriture étant liée à notre instinct de survie, il est tout à fait possible de ressentir une peur, consciente ou non, de manquer de nourriture et d’avoir faim. Et disons que le marketing alimentaire en profite un peu! Les quelques conseils de cet article devraient vous aider dans une démarche de consommer moins et mieux, de façon adaptée à vos besoins et à ceux de votre famille.

Le premier piège à éviter est les promotions alléchantes de type « 2 pour 5$ », soit 2.50$ par produit au lieu de 2.65$. Ces promotions incitent à charger le panier de plusieurs items d’un même produit. Il faut savoir que la plupart de ces rabais s’appliquent également à l’achat de 1 seul produit, sauf quand il est clairement indiqué « à l’achat de 2 (ou plus) ». Donc quand il vous arrive d’apercevoir ce genre de promotions, demandez-vous si vous avez vraiment besoin de plusieurs items et surtout, si vous pourrez les conserver adéquatement car vous n’aurez pas un plus gros rabais en en achetant plusieurs.

Le deuxième piège est celui du couponnage. Sans que ce soit totalement à proscrire de votre existence, le repérage massif d’articles en rabais est encore une fois une incitation à la consommation de produits dont vous n’avez probablement pas besoin, ou que vous possédez déjà en plusieurs exemplaires dans votre garde-manger. Si vous utilisez souvent des coupons, une solution serait de dresser votre liste d’épicerie en premier et de cibler ensuite les articles en promotion qui vous intéressent vraiment.

Un troisième piège est de faire son épicerie le ventre vide. Il est évident que l’on est davantage amené à mettre compulsivement une grande quantité d’aliments dans notre panier si notre estomac crie famine ! De plus, l’organisme sera naturellement attiré par des aliments riches, gras et sucrés, et la qualité de votre épicerie de la semaine s’en fera sentir. Faire son épicerie le ventre plein ou après une collation permet donc de remplir le panier d’épicerie plus sainement et de façon plus réfléchie.

Pour résumer, 3 conseils à essayer pour que le garde-manger ne déborde plus jamais chez vous :

  • prévoir une liste d’épicerie et s’y tenir, en se laissant une petite marge de 2-3 items pour laisser la gourmandise s’exprimer, c’est important aussi de ne pas se frustrer.
  • Ne pas se laisser avoir par les promotions et les coupons.
  • Faire son épicerie le ventre plein, autant que possible.

Si malgré tout vous n’arrivez pas à terminer vos restes ou si des items approchent de passer date, pensez à la congélation ou aux plats « touski » avant que les aliments ne deviennent inconsommables. Faire régulièrement une inspection rapide du garde-manger et du réfrigérateur permet d’identifier les produits qui demandent à être consommés rapidement. Et finalement, s’il demeure toujours un surplus de nourriture périssable, n’hésitez pas à en faire don dans un des nombreux frigos communautaires à travers la province!

Magali Besnier, membre du comité Sauve ta bouffe

Également publié sur Recettes du Québec

 

 

,

No comments yet.

Laisser un commentaire