Acheter moins, mais mieux

Lors d’une émission tournée à San Françisco, Josée Di Stasio nous fait aussi découvrir une charmante épicerie de quartier où l’on offre des produits locaux et biologiques. Sam Mogannam, le propriétaire, fait la promotion du « manger moins, mais manger mieux ». Comme il l’explique: « Les gens considèrent que manger de la nourriture de qualité coûte cher. Mais si on consomme la bonne quantité de nourriture et qu’on contrôle ses portions, ça finit par coûter la même chose. » Il fait bien sûr référence au problème de « sur-nutrition » et à l’obésité qu’elle entraîne, mais ce discours tient tout aussi la route en ce qui a trait aux aliments achetés en trop qui se retrouveront à la poubelle. Cela nous coûte cher inutilement, il faut donc penser Acheter moins, mais mieux!

, ,

Comments are closed.