Une St-Valentin sans reste

La fête de l’amour est particulièrement populaire dans les commerces et le milieu de la restauration. Au Québec, c’est lors de cette fête que les restaurants comptent les plus hauts taux d’affluence, mais aussi leur plus haut taux de déchet de table.

Les restaurants comptent en moyenne une augmentation du gaspillage alimentaire de 30% à 50% seulement lors de cette journée (1) . Eh oui, on aime se dire je t’aime autour d’un repas spécial et impressionnant. Des sushis au contre-filet, les amoureux consomment les yeux fermés. De plus, les travailleurs en cuisine sont tellement sollicités qu’ils peuvent négliger leur pratique habituelle et gaspiller plus. Est-ce que l’amour justifie tout ce gaspillage alimentaire?

 
Cette année pourquoi ne pas dire je t’aime à l’être cher tout en respectant notre magnifique planète? Troquez votre sortie au restaurant par un bon plat fait maison! Votre tendre moitié en sera plus que comblée et complètement impressionnée. Vous pouvez aussi inviter des amis pour partager, et ainsi en profiter pour leur démontrer votre amour. Parce que la Saint-Valentin c’est aussi ça, dire à ceux qu’on aime qu’on est heureux de les avoir dans notre vie. Pourquoi ne pas les rassembler et ainsi éviter de cuisiner pour seulement deux personnes? Il y en a toujours des plus gloutons, alors miser sur leur présence pour finir les assiettes! Vous pourriez faire vos sushis maison et prendre le temps de vivre ce beau moment avec vos proches. Cuisinez ensemble, ayez du plaisir et ayez de la gratitude de les avoir à vos côtés.

 
Évitez d’aller au restaurant ou prendre un plat à deux sont des solutions envisageables pour éviter le gaspillage alimentaire lors de la fête de l’amour, mais il en existe plusieurs autres. Cuisiner les restes de la veille, ramener les restes du resto à la maison pour les lunchs… Cette année, je vous souhaite une Saint-Valentin sans reste! Je vous encourage à oser créer des recettes « antigaspi » et à réinventer des plats connus lors de cette fête. Faites différemment et remercier vous de choisir comme Valentin cette année : LA TERRE.

(1) http://ici.radio-canada.ca/emissions/sur_le_vif/2016-2017/chronique.asp?idChronique=428646

 

Par Elisabeth Chevrier, membre du comité Sauve ta bouffe

Cet article a aussi été diffusé sur le site de Recettes du Québec

No comments yet.

Laisser un commentaire