Nos astuces pour récupérer un plat raté

Une seconde d'inattention, une mauvaise manœuvre ou une recette lue trop rapidement... Que l'on soit expérimenté ou pas, un rien peut nous faire rater un plat !

 

Pour autant, on n’a pas envie de mettre à la poubelle ce sur quoi on a travaillé pendant une heure. Et l’idée de gaspiller toute cette nourriture nous rend d’ailleurs généralement plus malades que celle de devoir péniblement manger notre plat raté.

Heureusement, une autre option s’offre à vous : vous pouvez aussi récupérer vos erreurs. En effet, de nombreux plats ratés peuvent être sauvés bien plus facilement que ce que l’on croit.

Voici donc ce que vous devez faire dans les cas de figure les plus fréquents.

1) Mon plat est trop salé ou trop épicé

Ah, l’erreur courante qui peut trop facilement gâcher un plat ! Si ça vous arrive, la pomme de terre sera souvent votre meilleure alliée. Il vous suffit d’ajouter dans votre casserole une pomme de terre crue, épluchée et coupée en deux. En la faisant cuire avec le tout pendant environ 20 minutes, elle arrivera à absorber le sel ou les épices.

Si vous n’avez pas de pomme de terre sous la main, vous pouvez aussi ajouter du fromage blanc ou du yaourt nature dans votre préparation. Mettez-en autant que nécessaire mais goûtez au fur et à mesure pour éviter de rater votre plat une deuxième fois en essayant de le sauver !

Et si votre plat raté n’est pas une soupe ou un plat en sauce, pensez simplement à doubler la quantité d’ingrédients… Sans ajouter le sel ou les épices qui sont déjà de trop, évidemment.

 

2) J’ai fait brûler mon plat

Le fond de votre casserole a brûlé ? Dans ce cas, ne mélangez surtout pas. Sortez la casserole du feu et transvasez la couche non brûlée dans une nouvelle casserole. Cela empêchera le goût de brûlé de se répandre.

Si ce n’est pas encore suffisant, tentez l’astuce de la pomme de terre. Comme pour un plat trop salé ou épicé, la pomme de terre a aussi le pouvoir d’absorber le goût de brulé.

Enfin, vous pouvez également ajouter un peu de lait, de moutarde ou de yaourt nature.

 

3) J’ai trop cuit mon riz

Le riz trop cuit devient collant, voire gluant. Ce qui lui donne cette texture, c’est un excès d’amidon qui a été provoqué par une cuisson trop prolongée.

Si c’est votre cas, mettez votre riz dans une passoire et passez de l’eau froide dessus. Celle-ci aidera à se débarrasser de l’amidon, mais elle a aussi le pouvoir de refroidir le riz et ainsi de mettre un terme à sa cuisson.

Après cela, égouttez le riz et réchauffez-le dans une poêle à feu doux, en faisant bien attention à mélanger fréquemment pour éviter de faire brûler votre riz !

Le petit plus de cette méthode, c’est qu’elle fonctionne aussi avec les pâtes trop cuites.

Et vous, que faites-vous quand votre plat est raté ?

Article invité de Guillaume Besson des sites www.justebien.fr et velo-d-appartement.net

Aucun commentaires.

Laisser un commentaire