3 astuces pour bien manger sans gaspiller

Est-il possible de bien manger sans gaspiller ? En sachant que le consommateur est le principal responsable du gaspillage alimentaire au Canada, comment faire pour modifier nos habitudes de consommation tout en continuant à se faire plaisir ? Après tout, le plaisir de manger est un élément essentiel de notre alimentation !

Avec l’accessibilité croissante d’aliments provenant des quatre coins du globe, la variété est plus que jamais au rendez-vous dans nos assiettes. Cela apporte bien sûr de nouvelles saveurs, mais également, pour certains aliments, un apport nutritionnel intéressant pour la santé humaine. Pour plusieurs, s’alimenter sainement est donc maintenant devenu synonyme de variété, de fraîcheur et de nouveauté. En ce sens, le gaspillage de restants de la veille est dorénavant de plus en plus constaté par le désir de renouveler variété et fraîcheur. Comment avoir une alimentation variée au quotidien tout en évitant le gaspillage de nos aliments ? Voici 3 astuces pour vous permettre de continuer à bien manger, et ce, sans gaspiller

 

1. Acheter des aliments variés, mais en petite quantité

Si vous aimez avoir de la variété dans votre assiette à chacun des repas, optez alors pour l’achat en petite quantité. Avec l’essor des commerces d’aliments en vrac, il est maintenant ultra facile d’acheter les quantités désirées. Munissez-vous de contenants de tout type de formats et garnissez-les des justes quantités d’aliments, afin de renouveler leur fraîcheur régulièrement.  Même principe pour les produits frais : tâchez de planifier vos repas et de calculer le nombre de portions désirées avant de faire les courses afin de connaître les quantités dont vous avez besoin. Cela vous évitera d’acheter trop de fruits et légumes en vous disant que vous leur trouverez une utilité et qui finissent finalement au fond du frigo par manque d’inspiration culinaire.

Le vrac est aussi une belle opportunité d’essayer les cuisines du monde. Nul besoin d’acheter un gros pot d’un ingrédient que l’on ne sait pas si on va utiliser fréquemment, il suffit d’acheter la quantité indiquée dans la recette. En plus, ça permet de désencombrer la cuisine!

Ah et j’oubliais… Si jamais une aubaine se présente pour l’achat en grande quantité, tâchez de congeler les surplus pour ne pas les perdre.

 

2. Exploiter les aliments à leur plein potentiel

Certaines parties des légumes sont mises à la poubelle presque systématiquement par habitude ou par simple méconnaissance du potentiel culinaire dont elles regorgent. C’est le cas, par exemple, des fanes de légumes qui sont coupées parfois avant même de se rendre jusqu’aux consommateurs. Et, pourtant, plusieurs d’entre elles sont comestibles en plus d’être riches en vitamines et minéraux. Nous jetons souvent aussi les tiges du brocoli (communément appelé « pied de brocoli ») qui sont néanmoins bonne à croquer une fois la petite couche ferme retirée. Même chose pour le poireau : leur partie verte est tout à fait comestible, mais plusieurs la jette par méconnaissance. Il faut seulement la faire cuire plus longtemps ou la couper plus finement vu sa fermeté ; elle s’intègre ainsi facilement à un potage, un sauté ou autres.

 

3. Donner une seconde vie aux aliments

Pain rassis, fruits et légumes défraîchis, épluchures, … inutile de les jeter. Les aliments ne sont pas uniquement destinés à être consommés dans leur première forme. Alors, transformez-les!

Le pain rassis : faites-en de la chapelure, des croûtons ou encore un pain perdu.

Les fruits défraichis : faites-en un smoothie, une compote ou un dessert.

Les légumes ramollis : cuisinez-les dans un sauté lorsqu’ils sont seulement un peu flétris et faites-en un potage lorsqu’ils sont davantage amochés.

Épluchures de fruits et légumes : cuisinez les épluchures de pommes pour en faire des chips croustillants et sucrés. Et pour les épluchures de légumes, recyclez-les en faisant un bouillon avant de les jeter (ou les composter).

 

Par Sabrina Gemme, membre du comité Sauve ta bouffe.

 

,

Aucun commentaires.

Laisser un commentaire